Yslaire et Balac – Sambre

by Superflux Posted in BD | 5 Commentaires »

Yslaire - Sambre - Tome 1

Sang et sombre. La famille Sambre a les cheveux rouges. Dans la famille de Julie, les femmes ont les yeux couleur braise. D’après Hugo le défunt père de Bernard, une malédiction pèserait sur les mâles de la famille Sambre: ils seraient à chaque génération pris de passion pour une femme de la famille de Julie et en deviendraient fous.

C’est dans le premier tome que Bernard rencontre Julie, braconnière, sous un pont. Il en tombe amoureux, c’est ainsi que commence la magnifique série de bandes-dessinées Sambre, créée par Yslaire et Balac en 1986.

Romantisme, athmosphère gothique, ambiance dramatique, coup de crayon sûr et original, coloration splendide, tous les ingrédients sont réunis pour faire de Sambre un pilier de la Bd. J’ai adoré.

Sambre a remporté 3 prix:

  1. En 1986, le Prix Saint-Michel de la meilleure BD (pour Bernard Hislaire).
  2. En 1987, le prix des lecteurs de Libération au Festival d’Angoulême (Bernard Hislaire et Balac).
  3. En 1998, le prix Haxtur du meilleur dessin au Festival international de la Bande Dessinée de la Principauté des Asturies  (Bernard Hislaire).

Chuck Palahniuk, Choke

by bluesman Posted in Romans, Science-fiction | 3 Commentaires »

Description commentée :

Choke est la troisième arme de destruction massive lâchée en 2001 par cet ovni de la littérature américaine.

Révélé au monde entier par le succès du dérangeant fight club, Palahniuk excelle dans ce nouveau genre de roman qui fascine presque autant qu’il peut dégoûter.

Corrosif, lubrique, venimeux, provoquant, déjanté, les adjectifs ne manquent pas pour décrire le style de l’auteur qui nous dépeint la quête d’identité de son principal protagoniste: Victor Mancini.

Victor, est un médecin nymphomane qui cherche à découvrir ses origines au chevet de celle qu’il croit être sa mère mourante. Victor a pour passe-temps favori de faire semblant de s’étouffer dans des restaurants afin d’être « sauvé » par des bienfaiteurs généreux. Victor est convaincu par Paige Marschall, une jeune médecin débridée, qu’il est le nouveau christ. Victor a un meilleur ami, Denny, qui, obsédé par les pierres, commence à construire sans permis une immense bâtisse…

Choke est un voyage au cœur de la folie. Chaque personnage est guidé par sa propre névrose obsessionnelle jusqu’au narrateur lui-même qui plaque, un à un, ses tics d’expression.

L’habileté suprême du père Chuck nous conduit pourtant  même à douter, au moment de refermer ce roman effrayant: Qui de ces « egos pensants » est vraiment fou ou clairvoyant?

Pour finir et en un mot, Choke est un livre d’une très grande originalité mais à déconseiller fortement aux âmes sensibles et puritaines.