Carole Martinez, Le Coeur cousu

Posted on mardi, juin 1st, 2010 at 21:16
coeurcousuCette longue pause m’oblige à vous proposer un roman d’une qualité indiscutable et trop peu connu. Un livre empreint de fraîcheur et de magie. Le mélange entre un récit vif et des éléments fantastiques a de quoi surprendre et amène presque à changer de regard sur le monde pour redonner du crédit au surnaturel et aux légendes, au détriment d’une croyance scientifique qui semble à côté plate et sans couleur.

C’est précisément une histoire de couleur, du toucher de tissus tantôt soyeux, tantôt rêches mais toujours colorés. Frasquita reçoit de sa mère une boîte qu’elle ne peut pas ouvrir avant d’être initiée, mais qui va radicalement changer sa vie en lui donnant la possibilité de révéler un don extravagant et mystérieux : avec des fils et une aiguille, elle peut sublimer n’importe quel tissu et lui conférer des vertus magiques. Une robe peut rendre amoureux, ses motifs sont tellement vivants qu’ils s’échappent du tissu. Mais dans son village du sud de l’Espagne, une telle aptitude attise la méfiance, la jalousie, et, considérée comme de la sorcellerie, pousse à son exclusion. A don extraordinaire, destin extraordinaire et son lot de désillusions et de souffrances, à travers des aventures tour à tour cruelles, romantiques et terribles.
C’est l’histoire d’une femme qui se bat pour exister pour elle-même, qui entend faire battre nos coeurs ternes.
Un récit merveilleux qui ressemble à un conte pour adulte, dont on ne sort pas indemne.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply