Jane Austen, Pride and Prejudice (Orgueil et préjugés)

Posted on jeudi, janvier 8th, 2009 at 18:19

prideandprejudicePour les filles ou tous ceux qui veulent lire leurs classiques dans le texte original (ou pas) je recommande Pride and Prejudice, toujours aussi savoureux aujourd’hui.

Dans l’Angleterre du XVIIIème siècle, la famille Bennet est confrontée au défi de marrier ses cinq filles, car l’héritage reviendra à un cousin éloigné à la mort du père. Pas facile pour les deux aînées quand la mère est une mégère pas très maligne, que le père, cynique, a pour seule jouissance de rire des ridicules des autres et se désintéresse de tout le reste, et que leurs cadettes rivalisent de frivolité et de bêtise. La très belle Jane est pourtant réputée pour sa douceur et son grand coeur, et Elizabeth, du point de vue de laquelle l’histoire est racontée, brille par son intelligence, mais aussi son caractère entier et provocateur.

L’histoire commence avec l’arrivée dans la région de Mr. Bingley, riche et avenant, et surtout célibataire : il devient immédiatement la proie de l’ambitieuse Mrs. Bennet pour marier une de ses filles. Il amène avec lui le fier (et immensément riche) Mr. Darcy. Autant Bingley est adulé par tous, autant Darcy est détesté pour son comportement orgueilleux et hautain.

Pourtant, le destin de toute la famille Bennet sera scellé avec celui de ces deux personnages. Les rapports entre la modeste famille Bennet et les deux familles  nobles seront marqués par la fierté, les préjugés, la haine, mais aussi l’amour…

bride_and_prejudiceorgeuil-et-prejPride and Prejudice est un roman d’amour merveilleux qui brosse des personnages presque vivants, des rapports sociaux complexes et surtout, et c’est l’originalité pour l’époque, la conscience d’un personnage. L’histoire inspirera le courant romantique ainsi qu’un nombre immense de  romans sentimentaux. Récemment, elle est adaptée assez fidèlement par le film Pride and Prejudice (2005) de  Joe Wright avec Keira Knightley, transposée dans un contexte indien par Bride and Prejudice (Coup de foudre à Bollywood) ; enfin, on reconnaîtra dans Bridget Jones’s Diary l’inspiration du roman de Jane Austen.

You can leave a response, or trackback from your own site.

4 Responses to “Jane Austen, Pride and Prejudice (Orgueil et préjugés)”

  1. Superflux dit :

    Waouh tu l’as déjà fini! Je suis impressionné. As tu vu l’adaptation avec Keira Knightley ? Si oui, qu’en penses-tu ?

  2. Keiko dit :

    Quand je suis plongée dans un livre, je lis très vite!
    J’ai trouvé l’adaptation avec Keira Knightley très bien, c’est définitivement classé parmi les films cultes pour une soirée filles… mais bon, comme toujours pour les adaptations, c’est moins bien que le livre.

  3. Superflux dit :

    D’accord, merci !

  4. bluesman dit :

    oui je l’ai vu et effectivement les filles adorent ce genre de trucs, leurs mecs un peu moins, sauf s’ils y trouvent un intérêt pas très catholique…

Leave a Reply